Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Harmonica Blues

Harmonica Blues

Cours d'harmonica. Alain Messier Blues, concerts, CD

Publié le par Alain Messier Blues Harmonica
Stéphane Rousseau, Nicolas Macau, Alain Messier, Cyrille Catois

Stéphane Rousseau, Nicolas Macau, Alain Messier, Cyrille Catois

Il y a maintenant presque deux ans que je lançais ce projet d'album de chansons Bleues en français. J'ai donc demandé à Stéphane Rousseau s'il voulait me composer cet album, il me dit oui et se mit au travail. Nous avions, il y a quinze ans au moins, déjà co-écrit une soixantaine de titres ensemble, mais nous décidons d'un commun accord de travailler de la matière neuve. Pour autant, deux « vieux » titres prirent place dans l'ensemble : « La note pour le Blues » et « On mange que des frittes ». Bref, il me proposa assez rapidement une trentaine de titres et le choix fut difficile.

Un projet très différent du précédent, "RAISIN' BLUES" tout en anglais, exclusivement de reprises, avec des invités, dans un grand studio parisien… Je souhaitais cette fois un projet intimiste avec une équipe réduite, en français, exclusivement des créations, et à la campagne si possible.

Au stade de l'écriture des textes, il fallait trouver une équipe. Frustré de ne pas avoir pu réaliser l'album « RAISIN' BLUES » avec Pierrot Jomard pour des raisons techniques, j'obtiens cette fois son accord, sous réserve de lui trouver un studio qui lui convienne. Grâce à Stephen Dubois ceci fut possible, et ce dernier seconda remarquablement Pierrot, et facilita grandement la tâche de toute l'équipe.

Il fallait alors une équipe musicale. C'est à ce moment que l'évidence apparaît cet album sera mi-acoustique, mi-électrique aux couleurs Blues et Jazz. Il était évident pour moi que Cyrille Catois était l'homme, le bassiste contrebassiste, de la situation. Je n'avais alors pas de batteur et Stéphane Rousseau me recommanda Nicolas Macau qui adhéra au projet dès notre première rencontre dans un bar de Vernon.

Les premières répétitions furent pour la partie acoustique de l'album. A merveille Cyrille se glissa dans notre univers commun, ce qui fut pour moi un soulagement énorme dès la moitié de la première répétition. Qualité d'exécution, force de proposition, et investissement humain total… Ce genre de musicien sans problème auquel tu demandes de jouer quelque chose : il le joue... en le bonifiant! Pas compliqué !

Puis vint le tour des répétitions électriques avec Nicolas Macau que nous ne connaissions pas . Dès le début, rassuré par les qualités musicales, restait à ce que l'humain fasse corps. Sans soucis vu l'inépuisable gentillesse de Nicolas. Remarquable, car je n'ai pas été si facile au début avec un Cyrille Catois concentré, les consignes de jeu de Stéphane Rousseau, Nicolas a du faire appel à bien des qualités pour se fondre dans l'ensemble. Quel bonhomme et quel musicien !

S'en suivirent les prises rythmiques. L'équipe en studio...Une anecdote, le premier jour, à peine sur la route rafale de sms.. Nicolas bloqué du dos, tout le monde se mobilise pour trouver des calmants, ceintures de maintien, un magicien, un osthéo en urgence… Car bien sûr il a décidé de venir faire son devoir ! Sous cachets, avec une ceinture le voilà qui nous fait des prises impeccables. Je le reverrai toujours marcher penché dans les couloir du studio, me disant « ça va aller » avec un peu de crispation et le sourire… et bien oui, ce fut nickel ! Bravo Monsieur !

Quelques semaines s'écoulent et Stéphane Rousseau fini ses pistes guitares et ses solos, ayant commencé par ses parties claviers… Tranquillement, pas de stress tout est fluide avec un Pierrot Jomard toujours au top... et de beaux moments humains.

Quelques semaines encore, j'ajuste les textes et commence à penser à mes harmonicas. A deux jours de mes prises je termine les retouches sur trois textes, puis nettoyage-réglage des harmonicas et quelques heures de jeu pour me délier les babines, ce qui me fait rentrer dans ma bulle Bleue, confiant sur le huit clôt à venir avec Pierrot.

Les amis j'y suis, après une année riche en moments difficiles, j'y suis ! Vos signes de soutien me sont précieux. Et je remercie ma famille, mes amis, mes proches, mes anciens collègues de scène, mes élèves pour leurs encouragements soutenus et constants. Mais avant tout, j'embrasse amicalement Stéf, Cyrille, Nico, Pierrot et Stéphen.

J'y suis !

A.M

Commenter cet article